Le Chœur d'Hommes Basque ANAIKI
 
 
  anaiki
Fondé en 1987 par l’Abbé Jean Eliçagaray, Aumônier des Basques de Paris, le Chœur d’Hommes Basque ANAIKI est dirigé depuis 1990 par Jean-Marie Guezala.

Le Chœur rassemble des chanteurs originaires ou amis du Pays Basque. Heureux de se retrouver «entre-frères» (c’est le sens du mot «Anaiki») autour de leur passion pour le chant, les membres d’Anaiki désirent développer la pratique du chant et du répertoire basque et, par ce biais, faire connaître autour d’eux et à un public de plus en plus large, la culture basque.

Du Palais de l’UNESCO à l’Olympia, de l’Eglise Saint-Louis-en-l’Ile de Paris aux Eglises de Saint-Jean-de-Luz ou d’Ainhoa, du Palais des Sports de Bordeaux à la Maison des Artistes de Moscou, du Grand Théâtre de Bayonne à la Salle Pleyel, Anaiki ne compte plus ses apparitions en public.

Depuis près de quinze ans, le Chœur d’Hommes Basque ANAIKI fait vivre le chant basque auprès des auditoires les plus divers lors de concerts, d’animations et de spectacles présentant le chant en accompagnement de la danse basque ou collaborant avec des formations d’instrumentistes comme le virtuose txistulari Polentzi GUEZALA et la Banda de Txistularis de Lezo (spécialistes de la flûte traditionnelle basque nommée «Txistu»), ou les percussionnistes pratiquant l’art de la «Txalaparta» (percussion ancienne du Pays Basque).

Le répertoire se compose essentiellement de chants polyphoniques traditionnels basques populaires et religieux mais s'ouvre également à certains autres répertoires (chants russes, géorgiens, ...). Bien entendu, les mélodies basques les plus populaires sont au programme des concerts d’Anaiki mais également des chants moins souvent interprétés car oubliés ou inconnus des autres formations basques.

Ayant développé depuis six ans, le spectacle “Un Noël Basque, un Noël Russe” avec les plus prestigieuses formations vocales russes actuelles, Anaiki se présente également seul au public parisien lors de concerts de Noël réguliers qui rassemblent un public très important.


Jean-Marie Guezala : Né à Paris en 1966 d'un père originaire de Lezo (province du Guipúzcoa) petit village portuaire à 9 kms de Donosti (Saint Sébastien) et d'une mère de Coarraze (Béarn), il grandit à Paris où dès l'âge de 7 ans il entre au Conservatoire de Paris XXe. Il y effectuera des études de musique pendant 10 ans dont 7 consacrés au piano. Il poursuivra ses études par 2 ans de cours individuels d'orgue avec Jacqueline Bernard.

La famille tient une place prépondérante dans sa formation musicale. En effet, sa mère chantait comme soprano soliste au Grand chœur basco-béarnais de Paris et son père, depuis l'âge de 6 ans, jouait du "Txistu", flûte basque à trois trous, l'instrument national basque par excellence.

Accoutumé aux coulisses des théâtres dans lesquels se produisait son père, s'y produisant lui-même dès l'âge de 10 ans comme danseur ou musicien, la scène devient très vite, pour Jean-Marie Guezala, non seulement un lieu réellement connu mais également et surtout, un outil essentiel à sa passion de faire connaître, transmettre et développer la culture basque.

Cet attrait pour la culture basque, il le devait bien entendu à ses parents mais également à ses tantes qui l'accueillaient durant les vacances à Lezo. Là, il apprit l'Euskara, la langue basque, qui ouvre l'accès profond et véritable à cette culture. Et comme toute la famille était de près ou de loin artiste, la culture musicale basque s'est peu à peu profondément ancrée en lui.

Dès l'âge de 16 ans, il recrée à Paris avec son frère, une troupe de danses traditionnelles basques qui se développera durant 12 ans. Comprenant jusqu'à 40 danseuses et danseurs, la troupe s'est distinguée dans plus d'un Festival et notamment au Festival International de Llangollen (Pays de Galles).

C'est à la Maison Basque de Paris, en 1988, que Jean-Marie Guezala intègre le Chœur d'hommes Anaiki, alors dirigé par l'Aumônier des Basques de Paris. Deux ans plus tard, ce dernier étant muté aux Etats-Unis, la direction du chœur lui est confiée.
Sous sa direction, Anaiki réalise un important travail de diffusion du chant basque à travers les nombreux concerts et spectacles présentés dans toute la France et à l'étranger et par l'enregistrement de deux disques-compact.

Jean-Marie Guezala collabore activement à divers projets avec des chœurs basques de grand renom tel que le grand Coro Easo de San Sebastian dont il est membre d'honneur.

Il travaille chaque année avec des formations professionnelles russes prestigieuses (Chœur Sirine de Moscou, Chœur de la Capella du Musée du Kremlin de Moscou, Chœur du Patriarcat Russe en plusieurs occasions, Les Voix de la Néva et le Chœur de l'Opéra d'Etat Moussorgsky de Saint Pétersbourg) dans le cadre des spectacles "Noël Russe, Noël Basque" organisés par l'association parisienne La Toison d'Art.

En 1994, le Chœur mixte Hegoa, formé d'un noyau de basques vivant à Paris, fait appel à lui. Son activité à la tête du Chœur Hegoa lui permettra d'aborder durant six ans un répertoire musical plus vaste et une autre technique de direction.

En 1996, il prend des cours de technique vocale avec la cantatrice Anne-Julia Audrey puis complète sa formation de chef de chœur au Conservatoire Maurice Ravel de Paris durant l'année 2000.
En 2001, il fonde avec plusieurs chanteurs basques l'Otxote d'Hommes Aizkoa.

Jean-Marie Guezala est vice-président de Pariseko Eskual Etxea "La Maison Basque de Paris". Il a été responsable de l'animation à la Maison des Associations de Paris et, depuis 1997, il est directeur du Centre Culturel Jean Verdier à Paris.

LE SITE D'ANA¤KI : http://anaiki.com